Tondo | 11/20

Certains chefs ont bien compris l’intérêt d’une bonne campagne de com’ ou de RP, facilitée par les effets viraux des réseaux sociaux. C’est ainsi que certaines tables sont encensées avant même leur ouverture (#yummy).
C’est ce que j’avais pu constater ces derniers mois au sujet du restaurant du Chef Simone Tondo.

Brasserie chic façon années 30, couleurs douces céladon et bois sombres, avec un petit bar sympathique à l’entrée.

L’établissement étant de belle taille, nous avons été surpris par l’unique menu proposé, sans autre choix possible (rien à grignoter à l’apéro… ?), à 60€

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
En lieu et place des amuseS boucheS, un part de focaccia, accompagnée d’une tranche de lardo, et une minuscule bouchée de friture de merlu et mayonnaise soja. Bel effort.

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
Thon, betterave et salicorne. Le genre d’assiette qui n’a aucun intérêt, si elle n’est pas à minima assaisonnée correctement ou fait preuve d’un peu de peps. On obtient ici certes un joli poisson, mais qui tombe complètement à plat.

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
Orge, moules, épinard. Façon risotto, une 2eme assiette qui manque de liaison entre le fruit de mer et la céréale, mais surtout cruellement de sel. Cette fois, nous nous « permettons » d’en réclamer, en précisant au passage que la précédente assiette aussi était fade.

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
Parmigiana, et seule assiette un peu sympa du repas. Une belle tranche d’aubergine, de la tomate confite gouteuse et le parmesan qui va bien. Ce n’est pas révolutionnaire, mais bien travaillé.

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
Poularde moelleuse, un peu de jus et quelques carottes, servie avec un tout petit bol de purée légère, mais froide. Et donc que nous renvoyons (tous les 7 que nous étions).
Pas grave, cela peut arriver (sans doute trop d’attente au passe, le temps de dresser les assiettes.).
Mais que n’avions nous pas fait… Voici donc le chef qui sort de ses fourneaux, pour venir nous signifier son mécontentement sur notre façon d’apprécier sa cuisine, et ce, de façon agressive….
Tellement surpris, nous ne bronchons pas…..

Mais les choses ne se sont pas arrêtées la, puisqu’un peu plus tard, le chef, se croyant caché par un des pylônes, s’est laissé aller à des effusions et commentaires déplacés auprès d’autres clients, à notre sujet. Manque de bol, l’un d’entre nous a pu assister à la scène et l’apprécier à sa juste valeur. Le chef ayant rapidement re-disparu en cuisine, c’est la serveuse, gênée de la situation, qui a fais les frais de notre façon de penser.

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
Pour terminer, un dessert assez incompréhensible : Sorte de gâteau spongieux insipide, a mi-chemin du cheescake, avec une glace aux agrumes une 2 tranches de fraise.

Restaurant Simone Tondo
Restaurant Simone Tondo
Ainsi qu’un choux à la crème léger, très peu sucré.

Restaurant Simone Tondo
Seul point positif de ce restaurant, la carte des vins : De très belles quilles, bio ou nature, certaines abordables et d’autres moins.

Un menu unique pas donné, une cuisine quelconque, mais surtout un chef arrogant : Cela explique sans doute pourquoi ce soir la, il était a moitié vide.
Si le restaurant continue de ne pas marcher, il pourra toujours se reconvertir en cave à vins…

Restaurant Tondo, 29 Rue de Cotte, 75012 Paris
Je ne vous le met pas sur le plan, ni n’indique le site internet. Ce n’est pas la peine.

Restaurant Simone Tondo