Défilé de Pierre Hermé

Cette semaine, j’ai eu la chance d’assister au défilé de la collection Hiver de Pierre Hermé.

Si si, un défilé d’une collection de Haute Pâtisserie… C’est en tout cas ainsi que ce pâtissier au talent mondialement reconnu avait décidé de mettre en scène toutes les nouveautés que nous pourrons déguster dans ses nombreux boutiques/points de vente dans les mois qui viennent.

Sous une verrière d’une impasse du XIe, trois rangées de chaises autour d’un catwalk, la presse d’un côté, un sac à main géant griffé PH de l’autre, et moi (entre autres…) au milieu.

Une musique gourmande et des mannequins de 5 à 55 ans qui défilent nous présenter les nouveaux macarons, barres, bonbons et tartes fines de chocolat, une surprenante buche de Noel de L.M. Castelbajac et autres délices au Yuzu: Défilé ponctué des Hooo et des Haaaa amusés & envieux lorsque les dit mannequins se permettent de croquer certaines créations… Voilà un défilé fun, ou tout le monde avait le sourire : J’en ai pas fait des 100n dans la mode, mais en général, ça rigole moins et c’est plus guindé !

Le clou du spectacle est venu après, lorsque nous avons pu goûter toutes ces nouveautés…

Sortant de table, je me suis « concentré » sur les Macarons… :

Parmi eux, le Réglisse et violette parfaitement balancé, le carotte, orange et cannelle très frais ou encore celui au Cassis, crème caramel et Ambre. Celui à la crème brûlée est sans doute mon préféré. La crème onctueuse entre les 2 coques est une pure merveille de texture et de saveurs, dont le fondant habituel est encore renforcé par quelques traces de caramel coulant…

Vivement les défilés de Printemps….!

Toutes les adresses sur le site internet de Pierre Hermé

Pierre Hermé Défilé Buche

Pierre Hermé Défilé Macaron

Pierre Hermé Defilé Haute Patisserie

Le Café Moderne | 16/20

Oui, j’aime tellement le restaurant le Café Moderne que j’y retourne régulièrement…

 

La carte du moment du chef Jean Luc Lefrançois est encore une merveille et nous avons pu goûter cette fois :

 

En entrée le velouté de potimarron, cromesquis de jarret et de pied de porc. Le velouté est léger (peu de crème) et le goût du potimarron est très fin. Au centre, « flotte » un petit cromesquis farcit de petits morceaux de porc bien confits et fondants.

 

Mon choix de plat s’est porté sur  un Pigeon de Vendée rôti aux châtaignes, betteraves Chioggia croustillantes. Tout d’abord, les 2 blancs et 2 cuisses de pigeon sont parfaitement rôtis et servis rosés. Ensuite l’utilisation de la betterave donne un excellent mariage avec le pigeon et sa sauce : Le coté à la fois terreux et acide du légume relève parfaitement le gibier. Qui plus est, les betteraves ne sont pas préalablement blanchies mais cuites à l’étouffée au four, garantissant une texture croquante et une saveur intacte : Si vous êtes encore la en fin de service, vous pourrez voir passer le chef et c’est avec plaisir qu’il vous livrera ses secrets…

 

Encore un sans faute sur le dessert : Le Millefeuille à la vanille Bourbon est d’une suprême  légèreté: La pâte feuilletée est très délicate et craquante, et la crème pâtissière est bien plus vanillée que sucrée, évitant le côté parfois écœurant de ce dessert

 

La salle est peut-être un peu bruyante le midi, mais la cuisine « vaut » largement un Macaron.

Alors si vous n’êtes pas déjà allé suite à mon précédent article, n’attendez plus.

 

Le Café Moderne, 40 rue Notre Dame des Victoires, 75002 Paris – T : 01 53 40 84 10

 

 

Cafe moderne menu

Cafe moderne menu

Cafe moderne menu

Cafe moderne menu