Rech | 17/20

En attendant d’aller manger chez Jacques Maximin au Bistrot de la Marine, j’ai eu le privilège d’aller m’attabler chez Rech, dont il supervise la carte.

 

Privilège car ce restaurant fait partie de la galaxie Ducasse depuis quelques années, et l’on y retrouve donc toutes les « recettes » qui en font son succès, au-delà de la qualité de l’assiette, bien entendu : Un accueil toujours parfait, en la personne ici du très sympathique Eric Mercier dont le sens de l’à-propos n’a d’égal que celui de son humour, un service souriant, attentionné & juste et enfin un sommelier très pro et toujours de bons conseils.

 

Nous ne pouvions pas faire autrement que de choisir une des suggestions de Jacques Maximin, et avons donc pris la Courgette à la fleur farcie et Langoustines :

Deux courgettes nouvelles avec leur fleur au bout et 2 queues de grosses langoustines sur un lit de dès de tomates.

Simplissime ? Pas tant que ca !

Tout d’abord en la cuisson de la courgette, très parfumée et bien croquante, dont la fleur ne s’est pas abîmée ni trop flétrie à la cuisson, farcie avec une mousse légère d’herbes.  Ensuite, celle de la langoustine, rôtie mais quasiment crue à cœur et très fondante.

Deux produits de première qualité et dont la fragilité nécessitent tout le doigté dont le chef a fait preuve ce jour-la (comme vraisemblablement tous les autres de l’année…).

Puis la tentation du Saint Pierre était trop belle : Nous avons donc partagé une très belle pièce, roti entier au four, et servi en filets : Cuisson bien évidemment parfaite et saveur exceptionnelle si particulière au St Pierre, iode en prime. Cela peut paraître curieux de choisir un plat là encore en apparence aussi simple dans un restaurant, mais peu de poissonniers sur Paris sont capables de vous proposer une marrée de telle qualité. J’ai quand même goûté la sauce proposée en accompagnement, sorte de beurre blanc citronné mais ultra-léger, presque mousseux (la bonne idée de l’allonger avec un peu d’eau). Les petits accompagnements sont en revanche « passés tout seul » :  Superbe purée, juste collante, mini salicornes relevés à l’échalote et vin blanc, et de divines lamelles de courgettes nouvelles à peine cuite et sublimées par de fines écorce de citrons confits.

 

Devant notre enthousiasme, le chef a eu la gentillesse de nous faire goûter son Homard en beaux raviolis, beurre de crustacés. Une pâte très fine, peu cuite, généreusement farcie de chair des pinces du Homard, des rondelles de queues rôties, mais la aussi à peine cuites, quelques lamelles très fines de cèpe cru, mais surtout un jus de crustacés exceptionnel. Des saveurs de Homard très précises, mais sans pour autant être trop puissant ou écoeurant, un jus tout en finesse.

 

Nous n’avons pas fait l’impasse sur le fromage : Un Camembert coulant et crémeux qui vous est servi entier, et dont on vous propose de repartir avec la partie que vous auriez laissée ! Fun pour un tel endroit…

 

En dessert, j’ai goûté le Blanc manger de Mirabelles :  Fine couche de cette crème ici vanillée, sur laquelle est posée une sorte de confiture de Mirabelles. Comme ci cela ne suffisait pas, ce dessert est accompagné d’une sorte de mini clafouti aux Mirabelles, aérien et gonflé ainsi que d’une quenelle de glace au lait d’amande… Ouf….

 

La carte des vins est des plus séduisante, pour ne pas dire enivrante… Nous avons pris l’apéritif sur une carafe d’Auxey-Duresses ’08 de chez Jobard-Chabloz (45cl, 42€) ample en bouche malgré la jeunesse et sommes ensuite passés sur un fort réussi Condrieu ’08 domaine Vallet (80€), complexité des fruits et puissance du terroir… Nous avons déraisonnablement terminé le repas sur un Chambolle-Musigny ’06 Les Athets de chez J Tardy (100€) : Finesse, élégance, mise en valeur du fruit, c’est tout le talent de la bourgogne qui s’exprime ici.

 

Pas étonnant que cette adresse ne désemplisse pas d’habitués ou d’amateurs éclairés : Déjeuner business (menu E, P et D à 30€) ou repas de fête (cf plus haut…), Rech est définitivement une expérience à tenter.

 

 

Rech, 62, ave des Ternes, 75017 Paris, T. : 01 45 72 29 47, sur le plan

Leur site internet

 

 

Rech

Rech

Rech

Rech

Rech

Rech

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.