L'Auberge du 15, Yoshi Morie

L’auberge du 15, Yoshi Morie

Désormais bien en place et seul aux commandes des cuisines de cet établissement cossu à l’atmosphère presque surannée liée aux jolis nappages et à l’argenterie utilisée, le chef Yoshi Morie propose une cuisine inventive autour de produits de premier choix, comme le prouve ce menu que nous avons récemment dégusté.

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
En amuse bouche, un jus de concombre parfumé à l’agastache agrémenté d’anguille fumée. Sorte de gaspacho vert, frais et léger

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Une entrée exceptionnelle, composée d’un tourteau, d’une gelée coriandre époustouflante et d’un blanc manger au chou fleur. C’est extrêmement fin, juste, équilibré ou toutes les saveurs principales sont en parfaite harmonie.

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Pavé de maigre brulé au pavot sumac, accompagné de végétaux en condiments : Rhubarbe, bergamote, berce, oignon, betteraves et d’un jus balsamique cacao. C’est complexe, déstructuré, presque cérébral, mais aussi simplement très bon !

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Tartare de veau de Corrèze, amande et frite d’oignon. Sorte de tartare frites revisité, avec un superbe veau relevé aux petits oignons blanchis et un oignon grelot croustillant à l’extérieur et fondant à l’intérieur.

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Langoustines, huile de coquelicots, gruau de cacao et tomates bien mures. Un crustacé fondant, et la encore une savante association de saveurs, relevées par une pointe de coriandre.

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Agneau en côtelette et saucisson, mousse d’aubergine, purée de carotte et un jus à la cardamone pour « poivrer » l’ensemble. Juteux, parfumé, gourmand et toujours très bien assaisonné.

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Saint nectaire fait et compote rhubarbe

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Le fameux dessert signature du chef (recette ici), mais au dressage nettement amélioré. La mousse coco est maintenant enfermée dans une coque de sucre, délicatement posée sur la glace coco, meringue et surtout, le superbe sirop de tagettes. Un dessert vraiment exceptionnel.

[youtube width= »580″ height= »326″ video_id= »TwvatKz7NBw »]

La démo de la boule de sucre

L'Auberge du 15, Yoshi Morie
Avec le café, des abricots murs et crème chocolat, une dacquoise aux marrons et des pates d’agrume au sucre pétillant.

Seul bémol de notre repas, la carte des vins pleine de trous et sans réel intérêt, dans laquelle nous avons laborieusement pioché un Chablis St Martin Dom. Laroche ’13 (48€, un des 2 seuls blancs dispo) et un plus sympathique Mas D’Amile’13 Montpeyroux (56€). La carte devait s’étoffer, une occasion de plus d’aller vérifier prochainement.

Yoshi Morie est définitivement un chef qui compte à Paris, dont la cuisine n’a rien à envier à certains étoilés. A faire absolument.

L’Auberge du 15, 15 rue de la Santé, 75013 Paris, T. : 01 47 07 07 45, sur le plan
Le site internet

L'Auberge du 15, Yoshi Morie

Une réflexion sur « L’auberge du 15, Yoshi Morie »

  1. Nous avions choisi de laisser le sommelier accompagner les mets de leur verre de vin…(ce qui majorait sensiblement le prix du menu…) et ce fut très réussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.