L’Arôme |16/20

Je regrette d’avoir attendu prés d’un an pour retourner au restaurant l’Arôme tant il est resté fidèle à mon excellent souvenir.

 

La petite salle « cosy » aux tons ocre et taupe, ouverte sur la cuisine et avec un mur de cave à vins se remplit vite d’un public d’habitués (on les comprend) à l’heure du déjeuner. L’accueil est pro, franc et pas trop affable et même si les tables sont très (trop ?) rapprochées, leur taille raisonnable préserve une certaine intimité.

 

C’est sans doute le menu déjeuner à 35€ qui a contribué au succès de l’endroit, et c’est ce dernier qui semblait être plébiscité par la majorité des tables ce jour-là.

Gambas en tempura, fine mousseline de brocolis, caramel Kikkoman. Deux très belles crevettes restées tendres malgré la friture sont enrobées d’une pâte plus proche du beignet que du tempura, mais très fine et croquante. Elles sont posées sur une mousseline légère et aérienne de Brocoli. Quelques fines tranches de brocoli mariné et quelques goûtes d’une réduction de sauce soja sucrée apportent une dernière touche exotique à cette entrée légère et parfumée.

Puis une brandade de cabillaud, émulsion de cresson, poire comice à la râpée de citron vert. Contre toute attente, un plat tout de même assez copieux : Une belle portion cylindrique de brandade, onctueuse et composée de petits morceaux de poissons bien identifiables (ce qui n’est pas pareil qu’une purée parfumée aux filaments de morue), posée sur une émulsion de cresson : Mousseuse comme il se doit et donc très légère tout en étant  forte en goût. « Plantés » sur le dessus, quelques pétales de poire Comice acidulés au citron vert. Compte tenu de la saison, j’aurai plutôt opté pour la texture de la Conférence, mais l’acidité soulignait bien le reste du plat.

Le sommelier n’est jamais très loin à L’Arôme, parfaitement à l’aise avec les vins au verre proposés le midi : Un Languedoc « Les Canilles » Domaine Ribiéra ’08 (11€), servi en Magnum. Complexe et fin, chose rare pour la région. A noter, l’eau servie est la Nordaq Fresh que l’on retrouve sur de plus en plus de tables pour des considérations éco-citoyennes, et sans doute pécuniaires…

 

Cuisine inventive, plaisir des yeux dans le dressage des plats sur le service Hémisphère de J.L. Coquet, sommelier avenant et une cuisine de marché nette et précise : Nul doute que le fameux guide rouge lui conserve son étoile dans sa nouvelle édition 2010 la semaine prochaine.

 

L’Arôme, 3 rue Saint Philippe du Roule, 75008 Paris, T. : 01 42 25 55 98, sur le plan

Leur site internet

 

L'Arôme

L'Arôme

 

2 réflexions au sujet de « L’Arôme |16/20 »

  1. Merci Yawye, tu me donnes bien envie d'aller y faire un tour ! Et bravo pour avoir dénicher le resto L'Agrume dans le 5ème, un très bon plan comme on les aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.