L’Agapé Bistrot | 16/20

Le duo L. Lapaire et O. Le Franc du restaurant L’Agapé vient d’ouvrir un second établissement, l’Agapé Bistrot.

Déco contemporaine dans les tons de rouge et chocolat, salle tout en longueur et petite terrasse sympathique sur l’Avenue Niel qui n’est pas trop embouteillée en soirée.

Un accueil sympathique et super pro, 6 couverts dressés rapidement sur la table d’hôte et quelques explications du maître des lieux : Nous avions de plus en plus faim…

 

J’ai commencé par le Risotto d’épeautre, œuf Mollet : Un épeautre parfaitement cuit dans un bouillon de légumes, dont le croquant rappelle à merveille celui du riz Italien. Le coté crémeux est obtenu grâce à un peu d’Os à Moelle et les quelques lamelles de champignon de Paris égayent agréablement ce plat. Mais la surprise est venue de l’œuf… Cuit pendant 3h à 36°, il est extrêmement crémeux et fond superbement dans le riz. Le genre de plats qui donne vraiment envie de s’équiper d’un thermoplongeur

 

Puis la cote de veau du Limousin et sa ratatouille. Magnifique pièce de viande de 3cm d’épaisseur, très bien rôtie : Fine croûte à peine caramélisée, et une belle variation de couleur des extérieurs presque blancs vers un cœur rosé. Fondant, goûtu et copieux. Pour l’accompagner, un jus parfaitement réduit et une ratatouille à la consistance d’une brunoise et dont les légumes craquent agréablement en bouche. Le goût de la très fine couche de Parmesan gratiné souligne bien le  tout.

 

Pour finir, le dessert du jour : Un Financier à la poire, caramel de beurre salé et glace chocolat. Pas vraiment diet pour finir, mais tellement bon…

 

Une carte des vins encore courte (le Bistrot a ouvert il y à 3 jours…), mais prometteuse, laissant la part belle à de petit producteurs indépendants, dont de nombreux travaillant en Bio. L’apero sur un vin amusant, tout comme son nom : Chenapan, Domaine de Saurigny (28€) : Un Chenin bio presque pétillant. Idéal pour se rafraîchir les papilles et attaquer un Pouilly Fumé de chez Dagueuneau ’06 (44€). Long en bouche, gras et à parfaite maturité. Bonne surprise ensuite avec un Beaune Village de chez Moillard en ’07, sur la fraîcheur et le fruit.

 

Je ne sais pas comment le Chef du restaurant étoilé l’Agapé s’en sort maintenant sans son second, mais en tout cas, ce dernier semble déjà parfaitement à l’aise à la tête du Bistrot et dans le choix irréprochable de ses produits.

 

L’Agapé Bistrot, 75 avenue Niel, 75017 Paris, T. : 01 42 27 88 44, sur le plan

Pas de site Internet mais une vidéo ici

 

L'Agapé Bistrot

L'Agapé Bistrot

L'Agapé Bistrot

L'Agapé Bistrot

L'Agapé Bistrot

L'Agapé Bistrot

 

3 réflexions au sujet de « L’Agapé Bistrot | 16/20 »

  1. je l'ai testé hier. je suis moins optimiste que toi. J'ai trouvé effectivement des liens très forts avec l'agapé gastro, mêmes fournisseurs par exemple. J'ai pris le menu à 55 euros. J'ai eu du mal à faire le lien avec un "bistrot" car c'est finalement une cuisine qui cherche à être haut de gamme et pas forcément conviviale comme on peut l'attendre d'un bistrot. l'entrée : une tomate farcie au tourteau avec un espuma était particulièrement fade, le poisson excellent avec ses petits légumes et le dessert : un clafoutis de cerise avec un thé vert hojicha assez décevant. C'est bon mais pas éblouissant pour le moment dans le style bistrot chic.

  2. Je partage votre analyse concernant le positionnement, mais j'ai sans doute eu plus de chance que vous ce soir la. Je pense qu'il faudra y retourner lorsque la carte sera un peu plus rodée…

  3. Carte blanche éblouissante hier soir. Seule réserve : la terrasse est bruyante. Préférer le fond de la grande salle en réservant. La carte des vins est à la hauteur des assiettes (qui méritent plus d'une étoile, comme celles de la maison mère) et le service aux petits soins. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.