Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Le Bistrot de la Marine de Jacques Maximin

Je lisais récemment un article sur un sondage réalisé par un magazine Suédois, portant sur les chefs les plus sous estimés. Sans grande surprise, Jacques Maximin n’y figurait pas.

Pourquoi ?

Car Jacques Maximin est une légende.

Visionnaire depuis ses débuts fracassants au Negresco, spectaculaire derrière la Place Masséna lorsque les convives applaudissaient au lever du rideau dévoilant les cuisines sur la scène de l’ancien théâtre reconverti ou encore avant-gardiste en rendant ses étoiles et décidant de pratiquer une cuisine de marché au menu unique, chez lui, pour quelques dizaines de Francs, jamais en France un chef n’a été autant copié.

En revanche, c’est certain, une absence totale de connivence avec le monde de la PresseBlogoRpCirepompeParisienne et un détachement du système poussé à l’extrême. D’où une certaine ignorance oubli des classements, guides ou recommandations de mythos d’influents du monde la gastronomie.

Ayant eu le privilège d’être témoin des différentes étapes citées plus haut, un passage à son dernier restaurant est quasi obligatoire pour moi lorsque je suis dans le coin, depuis que j’ai su (et relayé ici) qu’il ouvrait.

Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Tartare de poisson, agrémenté d’une fine couche de pulpe de tomates. Superbe.

Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Friture d’anchois frais. Nickel

Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Filets de soles aux moules et cèpes frais : Crème très légère, tronçons de sole épais et charnus, un superbe mélange terre&mer

Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Tronçons de maquereaux grillés à la perfection, PdT accompagnés d’une légère bisque de poissons. Généreux

Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Rougets grillés, tout simplement. Le produit par excellence

Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Millefeuille parfait

Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

Financier maison à l’abricot

Des premiers prix attractifs (menu déjeuner à 25€) aux produits d’exception comme les St Pierre de pêche locale à partager (140€), toutes les assiettes sont copieuses et parfaitement exécutées.
Pas de baratin, de dressage compliqué ou de service alambiqué, mais une cuisine brute, de produits, sans concession.

Ce ne sont certes pas les bonnes adresses qui manquent sur la Côte d’Azur, étoilées ou aspirantes à l’être, mais si vous êtes de passage et que vous devez faire un choix, c’est au Bistrot de la Marine qu’il faut aller.

Le Bistrot de la Marine, 96 promenade de la plage, 06800 Cagnes-sur-mer, T.: 04 93 26 43 46
Le site internet
Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin
Bistrot de la marine, Jacques Maximin

3 réflexions au sujet de « Le Bistrot de la Marine de Jacques Maximin »

  1. Exceptionnellement, pas de notation à cette table, compte tenu de mon manque d’objectivité que je reconnais volontiers vis à vis de ce chef.

  2. Je retrouve dans votre post tout le bien que je pense de MAXIMIM que je suis, moi aussi depuis des années. un homme qui est peut-être un peu « rugueux » dans ses contacts, mais qui possède réellement le génie de la cuisine. Pas de chichis, de légumes madolinisés, non assaisonnés, de poissons « sashimis », d’herbes folles crues un peu partout, mais la vraie générosité d’un chef qui cuisine pour ses « convives » (je n’emploie pas volontairement le terme de clients). Bravo à vous pour cette analyse et merci, oh oui, grand merci pour les photos qui me rappellent un passage récent chez MAXIMIM et appellent évidemment un retour incessant en ses murs ! Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.