Astier | 16/20

Le restaurant Astier fait partie de ces institutions Parisiennes tellement évidentes que l’on a parfois tendance à les oublier. Et pourtant, ce bistrot traditionnel propose des plats classiques mais rarement aussi bien réussis.

 

Nappes à carreaux rouges, vieux millésimes improbables bus par de précédents chanceux nonchalamment éparpillés, mur de couteaux personnels gravés au nom des habitués et sans doute une des plus belles cartes des vins de restaurant non étoilé (+ de 400 références des meilleurs producteurs), pas de doute, c’est une maison sérieuse.

 

Les œufs en meurettes ayant déjà été commandés par la personne qui m’accompagnait, j’ai opté pour le plat du jour qui était un risotto aux tomates et champignons. Magnifique mariage de l’acidité du risotto et du goût boisé et terreux de quelques champignons des bois.

J’ai ensuite cédé à la tentation du Canard confit aux champignons « comme à 2 pas », c’est à dire Parmentier : Servi dans un ramequin, une couche de  canard longuement confit sous une purée épaisse dans laquelle le Chef n’a pas lésiné sur le beurre.

Nous n’avions pas suffisamment faim pour le superbe plateau de fromages, d’autant que les desserts que nous avions vu passer nous avaient carrément tapé dans l’œil… Il n’y a rien de plus banal qu’une crème aux œufs, mais celle-ci est une des rares qui mérite réellement son nom. Ne parlons pas du baba traditionnel (qui suffirait à 2 personnes, mais que j’ai mangé entièrement…) aspergé de Rhum arrangé qui est le dessert casse gueule par excellence, mais qui retrouve ici toutes ses lettres de noblesse. 

Le côte de Beaune proposé au verre(S) nous a gentiment accompagné tout le long…

 

La carte est la même le midi et le soir, seuls les prix changent : La formule déjeuner E, P et D à 24,50€, compte tenu de la qualité des produits et du service ultra pro paraît imbattable.

 

Astier, 44 rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris, T.: 01 43 57 16 35

 

Leur site internet est sympa

 

 

Astier

Astier

Astier

 

3 réflexions au sujet de « Astier | 16/20 »

  1. c'était une de mes cantines fin 90 début 2000, puis changement de proprio et chute vertigineuse
    me fait plaisir que ça soit redevenu une bonne adresse
    perso, j'avais à l'époque halluciné sur la carte des vins et j'ai du faire cette table une bonne douzaine de fois : à l'époque, j'y collais 14, 16 c'est fort, ca a du drolement changer

  2. Repris il y a 3 ou 4 ans par un nouveau proprio.

    Une vraie cuisine de bistrot, franche et gouteuse. Du très lourd coté cave.

    Et une surprise à la rentrée avec un nouvel établissement attenant….

  3. Ce fût une agréable soirée avec un agréable dîner.
    Beaucoup de touristes 🙂
    Les plats sont un réel plaisir ainsi que le plateau de fromage.
    Content d'avoir (grâce à ce blog) re-découvert cette bonne adresse
    Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.