Restaurant Akrame

Akrame | 16/20

Après plusieurs tentatives infructueuses ces dernières semaines, nous avons enfin pu obtenir une table chez Akrame Benallal. Deux précédents repas (ici) et (la) avaient été plus que concluants, et c’est avec plaisir que nous avons retrouvé l’excellent sommelier David Rougier.

 

Toujours un menu unique, avec en ce moment, mais plus pour très longtemps encore, un menu autour de la Melano. Hésitant, nous demandons au Directeur de « faire au mieux ».

  Restaurant Akrame

 

Huitre persillade et riz soufflé : Une belle entrée en matière, avec un mélange de texture intéressant et surtout un bel équilibre entre l’ail persillé et l’iode de l’huitre.

 Restaurant Akrame

Restaurant Akrame

 

Œuf basse température, champignon et bœuf. Une entrée qui m’a rappelé mon précédent repas ici, à la différence que les petits dés de bœuf séchés étaient remplacés par de l’espadon. Très réussi comme précédemment, mais toujours la même appréciation de ma part, sur le manque de consistance de l’ensemble.

 Restaurant Akrame

 

Cappuccino de pdt et truffe. Une variation autour de la pdt en purée, dés sautés et mousse, liée avec un peu de jaune d’œuf. Un râpé de truffe égaillé par de la fleur de sel pour obtenir un met très onctueux, peut-être au détriment d’une légèreté pourtant présente en première attaque.

 Restaurant Akrame

Restaurant Akrame

 

Radis noir mariné à la mandarine, St Jacques d’Erquy et poudre de pain de seigle.

Waou…

Le genre de plat qui possède tout. Assemblage magnifique des saveurs avec une acidité de la mandarine et douceur de la St jacques. Variation des températures, tièdes du coquillage et fraiche du radis. Textures multiples, variées et très précises, avec un croustillant de la poudre du pain, un croquant du radis et le fondant des St-Jaques… Et ces 3 aspects, parfaitement dosés, pour un résultat Top en bouche. Bravo !

 Restaurant Akrame

Restaurant Akrame

 

Barbue, risotto de quinoa, émulsion parmesan, yaourt et crème de persil. Moins fan de ce plat, malgré une cuisson du poisson extra, mais qui compte tenu de la richesse et variété des autres condiments devient presque inutile.

 Restaurant Akrame

Restaurant Akrame

 

Pigeon, ses abats et betterave. Encore une cuisson parfaite sur le pigeon, comme en atteste la photo, joliment enrobé de fines lamelles de Mélano.

 Restaurant Akrame

 

Un bleu de Termignon et miel d’arbousier truffé.

 Restaurant Akrame

 

Riz au lait, sorbet lait fermenté. Très léger, presque aérien avec son disque de sucre et surtout quelques zestes de citron vert qui apportent une acidité originale et vraiment plaisante.

 Restaurant Akrame

Restaurant Akrame

 

Grosse surprise sur ce dernier dessert très osé composé d’un palet de caramel au chocolat et surtout d’une mousse magique au chocolat blanc et truffe. Comment vous décrire à quel point j’ai aimé cette assiette, à part en vous précisant que j’ai osé en demander une deuxième… ?

Restaurant Akrame

 

Oser n’est peut être plus le mot, compte tenu de tout ce que le sommelier nous a fait découvrir lors de ce diner. Découvrir car à part T. qui m’accompagnait et qui a immédiatement reconnu le Gevrey Chambertin, il faut bien reconnaître que nos sens ont été mis à mal lors du blind test. Dans l’ordre, d’aprés les photos des quilles que j’ai conservées : Champagne Lalloer Grand Cru ’05, un vrai vin avant tout, Argile Blanc’10 IGP Allobrogie, Les audouines ’10 du val de Loire, Bourgogne Blanc ’09 mais de chez R Demougeot (qui a tout d’un grand), un superbe Chardonnay ’06 de J.M. Guillon, un Puligny Montrachet ’09 de Moret Nominé, le Gevrey ’08 « Cuvée Père Galland » aussi de JM Guillon, et 2 derniers qui m’échappent….

Un service toujours avec passion, enjoué, pédagogue et averti.

 

Au delà du fait que le nombre de couverts soit limité, le sommelier exceptionnel et le chef fort sympathique, c’est sans aucun doute l’originalité et la qualité de ses assiettes qui font que ce restaurant ne désemplit pas. Alors ne faites pas comme moi à essayer de réserver une table au dernier moment : prenez patience, et bookez suffisamment à l’avance. La tendance ne va pas s’affaiblir de si tot.

 

 

Akrame Benallal, 19 rue Lauriston, 75016 Paris, T. : 01 40 67 11 16, sur le plan

Le site internet 

 

Restaurant Akrame

Restaurant Akrame

 

5 réflexions au sujet de « Akrame | 16/20 »

  1. Salut Yann
    ça donne envie. Niveau budget, c'était donc le menu truffe+vins à 170€? Ou bien avez-vous eu des extras (desserts en plus, une dizaine de vins différents)?
    bref, combien ça a coûté (un ordre de grandeur suffit)?
    merci

  2. Bonjour. Je crois bien que c'est ce menu, même si je ne suis pas sur car mon ami T. a chippé l'addition avant qu'elle ne m'arrive sous le nez ce soir la. Nous avons aussi commandé du vin en plus à la fin. Longue soirée, arrosée… Si tu n'es pas déja allé, fais toi une idée un midi. le menu à 35 est super.

  3. Le menu est passé à 50 maintenant,c’est une bonne occasion de découvrir la cuisine du chef.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.